Logo de la Clinique d'acupuncture Jouvence de Laval, située sur le boulevard de la Concorde Est, bureau 204, à Laval.

450-664-2727

Photo de Pierre-Michel Phaneuf, qui est acupuncteur à Laval depuis plus de 30 ans.
Acupuncteur Pierre-M. Phaneuf

Pierre-Michel Phaneuf Acupuncteur depuis 32 ans

Les acouphènes



Les acouphènes, vus par la médecine traditionnelle chinoise, et soignés par acupuncture.

La médecine traditionnelle chinoise explique les acouphènes selon quatre principaux déséquilibres énergétiques qui sont:

  1. un apport sanguin insuffisant vers l’appareil auditif, dans lequel les acouphènes prennent la forme de bourdonnements, de bruits de moteurs ou  encore de bruits qui ressemblent à des vagues. Ces acouphènes  ne sont pas accompagnées de vertiges.  Les bruits ont une tonalité plutôt basse même si le volume peut parfois être très dérangeant.

Certains  points d’acupuncture ont la propriété de mieux faire circuler le sang. En leur jumelant des points situés dans la région de l’oreille, l’acupuncteur oriente cette action vers cette région de façon tout à fait naturelle et les acouphènes peuvent alors commencer à diminuer.

Ce tableau offre en général les meilleurs résultats dans le traitement des acouphènes par acupuncture.

  1. un apport insuffisant dans toute la région de l’oreille, à la fois du sang et d’une énergie que les Chinois appellent le « Jing Qi »  ce qui peut se traduire par « Essence du rein » et qui pourrait correspondre à l’ADN, c’est à dire à notre « code génétique ».

Les acouphènes sont alors accompagnés de légères pertes d’équilibre puisque le centre de l’équilibre, situé dans l’oreille moyenne est aussi sous-alimenté en sang. La faiblesse du Jing Qi se manifeste aussi par des troubles de la vision, des douleurs lombaires, une diminution du volume de sperme, de l’impuissance, chez l’homme, l’infertilité chez la femme, une diminution de la libido ainsi que des douleurs au bas du dos.

Ici, comme dans le tableau précédent, l’action de l’acupuncture sera de faire circuler le sang, mais plus profondément, dans la région de l’oreille, tout en tonifiant le Jing Qi.

Les plus souvent ce sont les autres symptômes, comme la perte de libido et l’impuissance qui en profitent le plus, mais l’intensité des acouphènes peut aussi diminuer.

  1. le foie peut souffrir d’un premier déséquilibre qui amènera le Qi qu’il produit à ne plus circuler librement, ce qui peut faire surchauffer ce Qi. Dans le jargon ancestral on parle alors d’un « feu du foie ».

Le premier déséquilibre est souvent rencontré et se manifeste par un grand nombre de problèmes de santé dont un état mélancolique ou dépressif avec humeur changeante, des nausées, une distension abdominale, des diarrhées, des règles irrégulières et de l.irritabilité pré-menstruelle. Quand ce déséquilibre n’est pas soigné et qu’il déclenche un feu du foie, ce dernier est responsable d’acouphènes qui s’accompagne souvent de constipation, d’hypertension artérielle, de migraines, de forts vertiges et de surdité progressive.  La personne qui en souffre est souvent portée à de brusques accès de colère.

Dans l’idéal, l’acupuncteur aura à faire circuler l’énergie du foie avant que cette dernière n’ait eu le temps de s’accumuler et de se transformer en feu.

Cependant le feu du foie peut aussi être soigné par l’acupuncture qui, en plus de faire circuler le Qi propre au foie, cherchera à augmenter l’énergie Yin du corps puisque cette dernière s’oppose à l’énergie Yang dont fait partie le feu.

  1. la présence de glaires (cholestérol ?) dans l’oreille qui se voit habituellement chez les personnes obèses et qui ajoute aux bourdonnements une sensation de congestion dans la poitrine ainsi que des expectorations.

Certains points d’acupuncture ont la propriété de dissoudre les glaires directement. D’autres points le font indirectement en tonifiant le Qi produit par la rate et le pancréas dont l’une des propriétés est de s’opposer à la production de glaires dans le corps.

Il faut en général 12 à 15 traitements pour soigner l’acouphène. Un début d’amélioration devrait se voir dès les 4 ou 5 premiers traitements, parfois plus rapidement.  L’acupuncture offre une diminution des acouphènes dans environ 40% des cas et une disparition complète dans un pourcentage plus bas, aussi en l’absence d’amélioration, même légère, dans les 5 ou 6 premiers séances, on peut se questionner sur la validité de continuer les traitements.

Adresse de la Clinique.

Tous droits réservés  ©

Cette page explique comment la médecine chinoise voit les acouphènes.

Elle permet aussi de mieux de comprendre pourquoi et comment l’acupuncture arrive à calmer ces bourdonnements d’oreille qui prennent parfois la forme de sifflements aigus, de bruits de moteurs ou encore de bruits de vagues et qui peuvent se révéler si désagréables à la longue.